+357 99 475 445 info@cesp.eu

RÉSOLUTION FINALE

Comité Exécutif de Skopje (E.R.Y.M.)  4 – 5 mai 2018

Le Conseil européen des syndicats de police (CESP), organisation internationale non gouvernementale (OING) au Conseil de l’Europe, représentant des policiers de 14 pays (dont 10 membres de l’Union européenne) – a réuni son Comité exécutif à Skopje (E.R.Y.M.) les 4 et 5 mai 2018.

Le sujet du Comité exécutif était :

« Le CESP pour le respect des droits fondamentaux et statutaires des policiers européens »

Nos sociétés vivent des changements très profonds et le CESP fait en sorte de s’adapter tout en conservant les principes de solidarité, de travail en commun afin de protéger et les plus vulnérables.

Les doctrines du syndicalisme sont fondées sur l’honneur, le respect des droits de l’homme, la liberté de travailler ensemble pour la protection de tous les travailleurs, et au sein du CESP, de tous les policiers.

En d’autres termes, nous avons dépassé les 200 000 ans de la révolution agricole, 200 ans pour la révolution industrielle, et nous devons avoir conscience que nous vivons, depuis l’an 2000, une nouvelle ère de l’information. La criminalité a changé, nos vies ont changé, nos organisations doivent changer, mais les principes fondamentaux de la vie avec et pour l’autre doivent rester intacts.

Nous vivons des moments où la coopération policière entre les institutions de police en Europe est devenue une nécessité absolue.

En ces temps, nous, en tant que policiers, devons garantir les droits des citoyens, la survie des démocraties et la liberté du peuple avant tout autre intérêt.

L’évolution des droits sociaux doit être notre première préoccupation, mais aussi l’indépendance des forces de police vis-à-vis du pouvoir exécutif dans chacun de nos pays.

En tant que syndicats, nous devons maintenir l’indépendance totale des gouvernements en ce qui concerne les différents objectifs de chaque pays, mais surtout les objectifs du groupe (PCEE) en ce qui concerne les objectifs décrits ci-dessus.

Pour continuer à construire cet objectif, nous nous sommes engagés, au sein du CESP, à rédiger une lettre d’intention définissant la base générale de l’exercice des droits et du respect des obligations de tous les fonctionnaires des États membres de l’UE lien contractuel, et qui définit les principes directeurs de leur carrière.

Comme le crime moderne est internationalisé, les solutions syndicales doivent être à la fois nationales et internationales. Il ne faut en aucun cas abandonner cette pensée stratégique, il est fondamental que les bases du syndicalisme prévalent et pour cela nous devons être une véritable association.

Nous sommes, nous policiers, les défenseurs des défenseurs de nos sociétés et nous espérons pouvoir être nous-même protégés.

This post is also available in: enEnglish (Anglais)